Lutter contre la précarité, en améliorant la situation des personnes qui élèvent seules leurs enfants à la suite d’une séparation ou d’un divorce, telle est l’ambition de l’expérimentation gouvernementales, lancée cet été, par la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes (L. n°2014-873, 4 août 2014 : JCP G 2014, act. 918, Aperçu rapide B. Ancel ; JCP G 2014, prat. 935, En Questions S. Travade-Lannoy).

C’est pour moi un grand honneur que tu aies accepté de me remettre aujourd’hui cette décoration. C’est également un symbole.
- C’est un honneur parce que tu es la première femme à avoir présidé le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables et la fondatrice de la Fédération Femmes Administrateurs.
- C’est un symbole car tu consacres une grande partie de ton temps et de ton énergie à faire reconnaître les compétences de femmes qui défendent des causes nobles ou s’impliquent au service de leurs pairs.

Je vous présente mes meilleurs vœux à l’occasion de cette nouvelle année.
Que 2015 soit pour vous une année pleine de satisfactions personnelles et professionnelles.
Je compte sur vos adhésions en nombre afin que l’Association des Femmes Huissiers de Justice de France puisse continuer en 2015 à accroître son influence et à défendre vos intérêts.

Ces journées de Paris avaient pour thème :
« Croissance, concurrence et numérique : L’huissier de justice au cœur de l’innovation »
La place de la profession d’huissier de justice dans la loi « croissance et activité »

À Paris, les professions réglementées, avocats, notaires et commissaires-priseurs ont protesté contre les réformes proposées par le ministre.

Et oui malheureusement l’image de l’huissier de justice à du mal à évoluer mais si vous regardez les portraits de nos ancêtres exerçant ce métier et ceux d’aujourd’hui vous verrez une évolution significative. Nos missions ont beaucoup changé et ce, en même temps que la société.