« 3 questions à Astrid Desagneaux, présidente de l’Association Femmes huissiers de justice de France », entretien paru dans La revue de la semaine juridique – édition générale – n°16 – 22 avril 2019

L’Association Femmes huissiers de justice de France a décidé en octobre 2018 d’offrir 5 000 actes gratuits par an aux femmes victimes de violences conjugales. Retour sur cette initiative avec la présidente de l’association.

Pouvez- vous nous présenter l’Association Femmes huissiers de justice de France ?
J’ai créé cette association en 2010 ; elle regroupe plus de 500 femmes huissiers de justice sur les 1000 femmes huissiers en France. Mon association a 2 objectifs : le premier est de promouvoir, intégrer et faire évoluer la femme huissier de justice en lui donnant un accès facilité aux fonctions de représentativité afin d’obtenir une parité dans les organes de tutelle de la profession, promouvoir la mixité et dynamiser le rôle des femmes dans la profession ; le second est de faire évoluer l’image de notre profession, avec notamment la possibilité qu’ont les huissiers de justice à procéder aux recouvrements des pensions, ce volet de notre profession étant totalement inconnu.

Mon association a, par ailleurs, créé l’assurance maternité pour les femmes huissiers de justice ; elle œuvre aussi pour l’influence de la profession au niveau européen. Nous avons également signé des partenariats avec le Congo et le Cameroun en 2016. Depuis son élection, le Président Emmanuel Macron a fait de l’égalité Homme / Femmes la grande cause nationale de son quinquennat, et Mme Marlène Schiappa, secrétaire d’état auprès du premier Ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations a présenté un projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles.

Il me semble que notre association peut apporter sa pierre à l’édifice de la lutte des violences faites aux femmes. C’est la raison pour laquelle nous avons créé la grande opération « 5 000 actes gratuits pour les violences faites aux femmes ».

Lire l’intégralité de l’entretien
Télécharger l’article en PDF

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut