Communiqué de presse – En ce temps de confinement exceptionnel, l’Association Femmes Huissiers de Justice de France, qui propose des actes gratuits pour les femmes victimes de violence conjugales, reste mobilisée et joignable

En ce temps de confinement exceptionnel, les risques de violences conjugales physiques et psychologiques, sur les femmes et les enfants augmentent. Déjà, les associations d’aide aux femmes victimes de violences enregistrent plus d’appels que d’habitude.

« Notre association, pendant ce temps de confinement, reste mobilisée et joignable par courriel (afhj.fnsf@scp-desagneaux.com) pour aider les femmes victimes de violences conjugales. Je tiens à rappeler que la retranscription de SMS et de mails (mot pour mot) avec la rédaction de procès-verbaux est la mesure d’urgence que nous pouvons réaliser gratuitement pour toutes celles qui en ont besoin. Nous sommes à l’écoute, restons attentives et traiterons toutes les demandes d’actes, qui nous parviendront par courriel, gratuitement », déclare Maitre Astrid Desagneaux, Présidente de l’Association Femmes Huissiers de Justice de France.

L’Association Femmes Huissiers de Justice et la Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF) ont signé, en mars 2018, un partenariat. Il permet à l’Association des Femmes Huissiers de France de proposer, via les huissiers membres de l’Association, des prestations gratuites pour les femmes suivies dans les associations Solidarité Femmes régionales et locales. Le 3919, Violences Femmes Info, géré par la FNSF propose son service d’écoute téléphonique, gratuit et anonyme.
 
 

A propos de L’opération « 5000 actes gratuits pour lutter contre les violences faites aux femmes »

Cette opération a été créé en octobre 2018, par Maitre Astrid Desagneaux, Présidente de l’Association des Femmes Huissiers de Justice de Paris, afin de répondre à un besoin de protection et de prise en charge des femmes maltraitées. Grâce à leurs compétences, leur grande connaissance du terrain, leur sensibilité et leur expertise acquises au contact des citoyens, leur rôle de conseils et leur connaissance du monde juridique, les femmes huissiers de justice sont à même de procéder à des missions spécifiques :

  • Retranscription de SMS et de mails (mot pour mot) avec la rédaction de procès-verbaux
  • Constats de violences ou de dégradation de domicile conjugal
  • Recouvrement de pensions alimentaires
  • Constat de non-présentation d’enfants à l’issue d’un droit de visite ou de vacances
  • Sommation de restitution de documents administratifs
  • Délivrance des documents nécessaires aux procédures d’urgence (par ex : assignation à jour fixe pour les OP et citations en référé) en attendant l’Aide Juridictionnelle

Consultez la liste des consœurs et confrères qui ont d’ores et déjà accepté d’être référents en région l’Association Femmes Huissiers de Justice de France :
https://www.femmeshuissiersdejusticedefrance.com/referentes-en-region/

N’hésitez pas à contacter Astrid Desagneaux si vous souhaitez vous aussi être référent ou si vous acceptez de venir épauler les référents déjà en place.

L’objectif est simple : mobiliser d’autres consœurs et d’autres confrères afin d’amplifier encore l’impact de la mission « 5000 actes gratuits pour les femmes victimes de violences ».
 
 

Astrid Desagneaux

A 45 ans, Astrid Desagneaux exerce la profession de Huissier de Justice, à Paris, depuis une vingtaine d’années. Elle est, notamment, à l’initiative de la création en 2010 de l’Association Femmes Huissiers de Justice de France.

Après une maîtrise de droit privé à l’Université Panthéon-Assas obtenu en 1994, elle obtient son diplôme d’Huissier de Justice en 1995, puis en 2014, son diplôme de médiateur professionnel.

Passionnée, pédagogue, outre ses activités de formatrice à l’École Nationale de Procédure, elle participe à la formation des huissiers de justice libéraux au Kazakhstan, puis à celle des instructeurs huissiers de justice à Beyrouth ; elle anime des conférences en 2010 au FMI à Washington sur l’exécution en France des décisions de justice.

Femme engagée, elle fonde, en 2010, et préside l’Association Femmes Huissiers Justice de France. Cette association compte actuellement 300 membres sur 1000 femmes huissiers de justice en France et a pour but de promouvoir la mixité et dynamiser les rôles des femmes dans la profession. Les actions réalisées par cette association sont importantes :

  • Création d’un contrat d’assurance maternité pour les Femmes Huissiers de Justice
  • Développement de la mixité dans les organes de tutelles
  • Participation à l’influence de la profession au niveau européen
  • Négociation d’un contrat auprès de la Mutuelle des Professions Judiciaires pour la complémentaire santé des salariés

Contact Presse :
Isabelle Faure-Kandel
IFK Communications
06 09 82 58 42
media@agmpresse.com

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut