Dans la suite de l’ouverture du Grenelle de la lutte des violences conjugales le 3 septembre 2019 et avant la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes le 25 novembre 2019, se tiendra au Tribunal de Grande Instance de Bar le Duc le 4 octobre 2019 (de 16h à 19h) sous le haut patronage de Madame Isabelle ROME, Haute Fonctionnaire à l’égalité Femmes-Hommes, une table ronde qui proposera des clés de compréhension pour éclairer l’épaisseur de cette réalité et montrer la priorité à enrichir cette nouvelle culture de protection par l’effectivité de multiples actions concrètes.

C’est avec émotion que j’ai appris ma nomination au grade de chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur (décret du 13 juillet 2019).
Je me réjouis de cette distinction qui est pour moi un encouragement à poursuivre avec toutes les consœurs membres de l’Association des Femmes Huissiers de Justice de France notre action en faveur des femmes, et notamment des femmes victimes de violence.

C’est avec un immense plaisir que j’ai appris la nomination de Nelly DUCROS FERRAIOLI, huissier de justice et médiatrice aux Issambres, dans le Var, au grade de chevalier dans l’Ordre national du Mérite (décret du 29 mai 2019).
Je me réjouis de cette brillante distinction qui honore l’action de notre consœur, par ailleurs Vice-présidente de l’Association des Femmes Huissiers de Justice de France.

Huissier de jour, chanteuse la nuit, Astrid Desagneaux (49 ans) bouscule son institution en offrant des consultations gratuites aux femmes victimes de violences conjugales.
Elle a du cran, un bureau dans le triangle d’or, un accent de titi parisien et comme une envie d’envoyer valser les clichés sur les huissiers de justice …

L’Association Femmes huissiers de justice de France a décidé en octobre 2018 d’offrir 5 000 actes gratuits par an aux femmes victimes de violences conjugales.
Retour sur cette initiative avec la présidente de l’association.

Femmes, droit et justice
Ce 11 mars, la Grand’ chambre de la Cour de cassation accueillait le colloque « Femmes, droit et justice », organisé par le ministère de la Justice, l’École nationale de la magistrature et la Cour de cassation dans la continuité de la Journée internationale des droits des femmes. Cet événement conduit par Isabelle Rome, Haute-fonctionnaire à l’égalité femmes-hommes, a permis de s’interroger sur la place des femmes, qu’elles soient dans le prétoire ou sur le banc des accusés.