C’est avec un immense plaisir que j’ai appris la nomination de Nelly DUCROS FERRAIOLI, huissier de justice et médiatrice aux Issambres, dans le Var, au grade de chevalier dans l’Ordre national du Mérite (décret du 29 mai 2019).
Je me réjouis de cette brillante distinction qui honore l’action de notre consœur, par ailleurs Vice-présidente de l’Association des Femmes Huissiers de Justice de France.

Le décret n°2019-257 du 29 mars 2019 relatif aux officiers publics ou ministériels a pour principal objet de réglementer la sollicitation personnalisée et l’offre de services en ligne des notaires, huissiers de justice, commissaires-priseurs judiciaires et avocats au Conseil d’Etat et à la Cour de Cassation …

L’Association Femmes huissiers de justice de France a décidé en octobre 2018 d’offrir 5 000 actes gratuits par an aux femmes victimes de violences conjugales.
Retour sur cette initiative avec la présidente de l’association.

« Il faut créer une chaîne de solidarité juridique autour des femmes victimes de violences… »
C’est en ces termes que la présidente de l’association des femmes huissiers de justice, Astrid Desagneaux, a donné le coup d’envoi de l’opération menée à son initiative, en lien avec la fédération nationale Solidarité Femmes. C’était jeudi 13 décembre 2018, au salon des oiseaux, à la chancellerie. La haute fonctionnaire à l’égalité femmes/hommes y participait et a pu constater l’immense élan de générosité partagé par toutes les professionnelles du droit et les intervenantes associatives présentes à cette heureuse manifestation.

Dans le cadre de son partenariat avec la FNSF (Fédération Nationale Solidarité Femmes), l’Association des Femmes Huissiers de Justice de France
Vous recevra au Ministère de la Justice le jeudi 13 décembre 2018 de 12 h 30 à 14 h 30
Salon des Oiseaux, Hôtel de Bourvallais, 13 Place Vendôme, 75001 Paris

L’Association des Femmes Huissiers de Justice de France et la Fédération Nationale Solidarité Femmes ont signé, au printemps, dernier un partenariat visant à mieux accompagner ensemble les femmes victimes d’actes de violence, qui ont des ressources limitées ou qui ne peuvent pas bénéficier de l’aide juridictionnelle. Cet automne est lancée la première action forte née de cette collaboration, s’inscrivant pleinement dans la lutte contre les violences faîtes aux femmes, déclarée grande cause nationale du quinquennat par Emmanuel Macron.