18/09 Astrid DESAGNEAUX, Présidente de l’Association des Femmes Huissiers de Justice de France (AFHJF), se rendra au Parquet Général Près la Cour d’Appel de Bourges
03/10 Astrid DESAGNEAUX, Présidente de l’Association des Femmes Huissiers de Justice de France (AFHJF), se rendra au Parquet Général Près la Cour d’Appel de Versailles
04/10 Astrid DESAGNEAUX, Présidente de l’Association des Femmes Huissiers de Justice de France (AFHJF), se rendra au Parquet Général Près la Cour d’Appel de Bar-le-Duc

Chères consœurs, chers confrères,
Nous nous souviendrons de 2020 comme d’une année complexe et parfois douloureuse, en espérant qu’elle ne se répète pas.
La violence de la pandémie et de ses conséquences pourrait nous inciter au pessimisme. Pourtant, de chaque crise, émergent des signes porteurs d’espoir.

Les membres de l’Association des Femmes Huissiers de Justice de France peuvent être fiers du travail accompli depuis octobre 2018, date à laquelle l’Association lançait l’opération « 5000 actes gratuits pour lutter contre les violences faites aux femmes ».

En ce temps de confinement exceptionnel, les risques de violences conjugales physiques et psychologiques, sur les femmes et les enfants augmentent. Déjà, les associations d’aide aux femmes victimes de violences enregistrent plus d’appels que d’habitude.

Dans le cadre de l’opération « 5000 actes gratuits pour les femmes victimes de violence conjugales », la société CAPT & FLASH met à notre disposition ses logiciels d’aide à la réalisation de constats SMS et/ou de constats Internet, et ce à titre gracieux.

Chères consœurs, chers confrères,
Je vous souhaite une belle année 2020, pleine d’épanouissement personnel et professionnel, de la santé, du bonheur partagé avec vos proches.
Profitons de cette nouvelle année pour oser ensemble de nouvelles idées et démarrer de nouveaux projets, soyons ouverts à de nouvelles alliances, donnons-nous les moyens de relever les défis qui nous sont chers, ayons confiance en nous.

Constats d’adultères, expulsions, saisies…
Les huissiers ont mauvaise réputation.
Astrid Desagneaux revient sur son travail au quotidien, fait de médiation et de rencontres.